l'Æternum vale Index du Forum
 
 
 
l'Æternum vale Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les Chroniques d'un Dieu [Sinkou]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Æternum vale Index du Forum -> Dépendances -> La Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Antoma
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2011
Messages: 553
Localisation: Sur ta route.
Guilde: Ta soeur
Alignement:
Classe:

MessagePosté le: Dim 2 Oct - 14:00 (2011)    Sujet du message: Les Chroniques d'un Dieu [Sinkou] Répondre en citant

Ou la bibliographie de Sinkou
 


Par une nuit brumeuse et agitée, la foudre divine s'abattait sur les campagnes parsemées de hameaux. Le déluge des Titans remettait sans cesse en cause les atrocités commises du jour. Pour les vagabonds des Terres d'Alidhan, c'était un temps normal : un temps de guerre. Mais pour les plus sages, les plus anciens, ce temps étaient bien diffrents des torents de boue et de s quelques éclaircies habituelles : un jour nouveau se préparait. L'heure d'un nouveau monde approchait. Les Dieux se déchainaient. Puis, soudain, plus rien. Le calme était revenu. On entendait quelques gouttes tomber le long des toits des maisonettes, mais rien de plus. Que se passait-il ? Les Dieux avaient-ils enfin compris que cela n'empêcherait pas les hommes de s'entertuer ?  Où était-ce le Diable en personne, qui avait pris les rennes du MOnde, et qui veut désormais faire régner le désordre ? Nul n'en savait. Pourtant, lorsque Sinkerfall sortit de chez lui, il entendit un cri d'enfant dans le lac à côté de chez lui. Il accouru. Il y trouva un petit nourrisson dans un berceau qui flottait au bord du lac. Il pris le berceau dans ses bras. L'enfant arrêta de crier. Il l'ammena jusqu'à chez lui. La maison était mal ameublée, l'homme n'avait que de la paille pour dormir, du lait de chèvre pour boire ainisi du pain rassi pour manger. Il fit boire un peu de lait au petit bébé. Il le mis bien au chaud contre lui et il s'endromti. Le bébé dormit pendant 3 jours, sans se réveiller. Nul ne savait commet il était arrivé là mais ce qui était sur c'est que son voyage avait du être très fatiguant.


Châpitre I : L'art de survivre, ou comment manier l'arc et l'épée ...
   

7 Ans plus tard ...

Sinkerfall s'occupait du bébé depuis maintenant 7 ans. Il l'avait baptisé et nommé Sinkou en hommage à son grand-père qui portait le même nom. Il lui apprit à chasser, compter, lire, écrire, pêcher, ainsi que les bonnes manières que tout bon homme doit connaître. Maismlheuresement tout ceci ne put durer, SInkerfall était devenu vieux et il ne restait plus rien du peu d'argent qu'il avait. SInkou lui proposa alors d'aller vendre ses dernières récoltes en ville. Ce ne fut pas une mince affaire (Sinkou n'était vraiment pas un homme d'affaires) mais il put revenir avec suffisemment de vivres pour l'hiver. IL alla ensuite couper du bois pour se réchauffer. Sinkerfall lui dit alors :
- Mon fils, je suis vieux et tu es apte à te débrouiller, il faut que tu partes.
- Mais comment ferais-je tout seul dans ces Terres ?
- Tu trouveas, j'ai confiance en toi.
- Et toi, pourras-tu vivre seul ? Tu n'as même plus la force d'aller jusqu'en ville !
- Mon heure approcher, je vais mourrir, j'en suis conscient. Mais si tu y tiens vraiment, tu n'auras qu'à revenir pour m'aider avant l'hiver prochain. Sinon, je saurais me déboruiller, ne t'en fait pas.
- Alors, je m'en vais. J'ai bien envie de découvirer le monde aussi. De savoir quelles sont les limites des Monts Astaeagan, connaître la source du Ceth, rencontrer le chasseur de Temps.
- Va, mon fils, le monde est à toi.
- Aurevoir.
- À bientôt.

Sinkou pris son arc qu'il avait taillé dans du Ceth avant l'hiver, et passa la porte. Il lui fallait d'abord de l'argent pour vivre, il alla donc rammasser du bois en forêt et autres plantes, et alla le revendre en ville. Avec cet argent il acheta des flèches, alla chasser le gibier, mangea un morceau de sanglier, garda le reste du sanglier dans son baluchon et venda les autres sangliers au marché.
Les jours se déroulainet paisiblement, SInkou attendait de pouvoir s'acheter de meilleurs vêtements pour partir découvrir le monde. Un jour, on le confonda avec un grand voleur et il se fit envoyer aux geöles. Il y rencontra un taulard qui l'invitait à prendre place au sein de sa confrérie : Les Seigneurs Yuuchi. SInkou accepta.  Il découvrit le monde de la guerre et se décida à rester un peu plus vers Mérulik afin d'aider les Royalistes dans la noble cause de l'héritage du pouvoir divin par Galoregor. Sinkou était devenu un peu plus riche et avec cette argent il s'achetait de bonnes armures et de bonnes flèches. Les partisans de la confrérie partirent et Sinkou fit de même. Il décida de créer son groupe de guerriers dans le but d'intsaller une anarchie et paix totale : cette confrérie se nommait "La Confédération Anarchiste d'Alidhan".

_________________
Be Or Not To Be?

Feo un jour, noobi toujours.
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Oct - 14:00 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Antoma
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2011
Messages: 553
Localisation: Sur ta route.
Guilde: Ta soeur
Alignement:
Classe:

MessagePosté le: Dim 2 Oct - 14:00 (2011)    Sujet du message: Les Chroniques d'un Dieu [Sinkou] Répondre en citant

Châpitre II : Retrouvailles Fraternelles

La Confédération Anarchiste vivait en paix mais n'avait que peu d'argent pourparvenir à ses fins. Pour survivre, SInkou et d'autres étaient obligés de faire les poches tandis que d'autres plus fous tuaient et pillaient. Ceux-ci furent bannis car les citoyens royalistes n'étaient pas considérés à part entière comme ttraître, du moins, pas autant que Galoregor et ses proches.
Mais il arriva un jour où les anarchistes n'avaient vraiment plus de sous. La plupart des membres créchaient dans les geôles et vivaient leurs derniers jours.
Sinkou dut dissoudre la Confédération Anarchiste sous la pression de la famine et de l'hiver arrivant à grands pas.
L'hiver ... Sa neige, son père Noël, ses cheminées et la fumée qui en sort ....
L'hiver ... Le blanc de la neige immaculé de sang d'homme, l'odeur nauséabonde de cette guerre barbare, des pas de milliers de soldats gravés dans la neige, représentant les derniers jours d'un homme.
SInkou s'était trouvé un logement, il dormait en effet sur les branches - assez larges croyez-moi - d'un arbre. En hauteur, peu de gens le voyaient et les ennemis n'y prêtaient pas attention. Pour eux, ce n'était qu'un arbre. Pour SInkou, c'était ce qui lui avait permi de subsister au froid.
Un beau matin, Sinkou se réveilla. UN flocon de neige tomba sur son visage. Puis deux. Puis trois ... IL en arrivait ensuite par dizaines, il arrêta de les compter. Mais il n'arrêta pas car ils étaient innombrables. Non. IL arrêta car il vit à une cinquentaine de pieds reois exilés. Il les reconnaissait : Celui à droite, c'était Kaldrass, le grand chef de la rébellion exilée, accompagné d'un grand héros appelé Sir SIegfriedS.
À gauche, il ne le reconnaissait pas, mais un mage en toge bleu ne signifie rien de bon - et ce, encore de nos jours-.
Sinkou mit la main sur son arc. Une main se posa sur celle-ci et on lui dit discrètement :
- À votre place, je ne ferais pas ça.
SInkou restait bouche bée.L'inconnu en question était son ancien compagnon Anarchiste ... Sinkou lui dit :
- Version-Quentin ! Haha ! Ça alors ! DEpuis combien de temps es-tu là ?
- Je me promenais dans la forêt quand j'aperçu Kaldrass au loiin, j'ai grimpé à l'arbre pour me caché. Et quand j'ai vu une main qui sortait de sa cachette derrière une grosse branche, j'ia trouvé ça suspect !
- Haha, quelle bonne surprise....
SInkou changea d'attitude. IL dit très clairement et rapidement :
- ... mais cela ne m'empêchera pas de tuer cet enfoiré !
Il prit sont arc et sa flĉhe, visa en une fraction de secondes et tira. La flèche arrivait tout droit sur Kaldrass. La magicienne souleva sa cape et cria :
- Attention !
Sa cape avait arrêté la flèche, qui s'était dissoute sous l'effet de la magie. Kaldrass cria :
- Qui que tu sois étranger, sors de ta cachette, ce n'est pas noble de ta part de nous attaquer de cette manière !
SInkou répondit, fou de rage :
- Je me nomme SInkou et je ferais tout pour t'nevoyer chez Raymond. Sache, enfoiré, que seule ta mort apaisera se pays et mettrait un terme à cette guerre !
Sir SiegfriedS dit discrètement à Kaldrass :
- Je vois où il est. Je m'en occupe, ce sera l'affaire de 3 minutes.
Sir s'élança en direction de l'arbre et d'un coup d'épée, le trancha. IL vit alors qu'ils étaient deux. SInkou eu tout juste le temps de sauter et faire 3 pas en arrière. Version-quentin était planté devant Sir et tenta une attaque au corps à corps. Celle-ci fut facilement évitée. SInkou lui cria :
- Fait un bond en arrière !
Version-Quentin avait compris. Il sauta en arrière et Sir s'élança vers lui mais quelque-chose l'en elmpêcha. SOn pied se trouvait prisonnier d'une lierre dissmulée à l'avance par Sinkou.
Il poussa un rugissement si aÏgu et sauvage que  SInkou et Version-Quentin eurent du sang qui s'échapait par les porcs de la peau. Ils s'enfuirent. À ce moment-là la pluie se mit à tomber sur la cité radieuse de Nedmor et sur le royaume de Mérulik..... 

_________________
Be Or Not To Be?

Feo un jour, noobi toujours.
Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:19 (2018)    Sujet du message: Les Chroniques d'un Dieu [Sinkou]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Æternum vale Index du Forum -> Dépendances -> La Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com